Le disjoncteur, une nécessité absolue

Il est très courant de voir un ou plusieurs disjoncteurs incorporés aux installations électriques dans le tableau électrique d’une habitation ou d’un immeuble. Ces appareils sont d’une importance capitale et veillent à la sécurité des biens et des personnes. Cependant, bon nombre de gens ignorent quels sont ses véritables rôles et son mode de fonctionnement. Grâce à cet article, vous aurez des connaissances bien plus approfondies sur le sujet.

Un disjoncteur, à quoi sert-il exactement ?

Plus qu’un simple appareil, l’installation du disjoncteur est devenue une obligation que ce soit dans les maisons, les entreprises et surtout dans les usines.

Un disjoncteur est un appareil électromécanique ou parfois un dispositif électronique qui arrête la circulation du courant électrique en cas de problème sur une installation électrique. Lorsque surgit une surcharge de tension ou un court-circuit par exemple, il interrompt la fourniture du courant électrique. En fonction de sa conception, il peut contrôler plusieurs lignes de courant. Il est équipé d’un fusible changeable après une éventuelle détérioration.

Un disjoncteur a presque le même rôle qu’un interrupteur. Sa particularité réside dans le fait qu’il se déclenche automatiquement. Étant donné que les réseaux électriques sont reliés à lui, il les protège des courts-circuits.

Le disjoncteur protège également contre les surcharges de tension. En effet, les appareils possèdent tous un seuil de tolérance au courant électrique. En cas de dépassement de ce seuil, le disjoncteur met immédiatement le circuit hors tension.

les différents types de disjoncteurs

Comment ça fonctionne ?

Dans toutes les maisons, tous les circuits électriques sont reliés au disjoncteur. L’utilisation simultanée de plusieurs appareils peut entraîner un dépassement de la puissance accordée à l’utilisateur. Lorsque tout se déroule normalement, le courant électrique circule dans le disjoncteur sans aucune interruption. Si un court-circuit se produit, la surintensité est automatiquement détectée par une bobine. Cela déclenche un champ magnétique qui met en marche la fonction interruptrice du disjoncteur. Il existe trois types de disjoncteurs.

  • Le disjoncteur de branchement

Il est relié au compteur et assure de façon permanente, la protection des personnes et des biens contre les surcharges de courant, et les anomalies ou défectuosité d’isolement.

  • Le disjoncteur différentiel

Il est surtout conçu pour protéger contre les courts-circuits. Il réduit considérablement les risques d’incendie d’origine électrique et les électrocutions ou électrisations. Il en existe deux types. Ceux du type A qui protègent surtout les appareils électroménagers et ceux du type AC qui assurent la protection des prises murales et systèmes d’éclairage.

  • Le disjoncteur divisionnaire

Il est câblé sur chaque appareil. Il permet de détecter de façon très précise l’origine de l’anomalie ou du dysfonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *